jeudi 19 novembre 2009

Les solides bleus

Ahh après l'excitation de la réception du colis, après le temps de réflexion (Cf billet précédent) et après une petite révision (la Châtelaine a vérifié 3 fois chacun de ses DVD, elle était persuadée d'avoir filmé cette présentation, mais non, RIEN, alors elle a compulsé les cours écrits, merci le stage), elle s'est finalement décidée à faire LA présentation des solides géométriques.

Monsieur R a d'abord entamé la séance avec sa boîte bleue (découpage / collage) et quand il a commencé à y montrer un peu moins d'intérêt, la Châtelaine l'a gentiment invité à ranger car elle avait une nouvelle GROSSE boîte à découvrir avec lui (elle a encore une fois joué de ses yeux mystérieux).

Et là, présentation dans les règles de l'art, réceptivité totale de l'enfant : curiosité, palpation des solides, imitation des gestes de la présentation, plaisir du toucher des arrêtes, des surfaces planes ou arrondies, des bouts piquants ou non...

Une fois chaque élément sorti (même avant), il a de lui-même cherché empiler les formes ayant des correspondances, a construit un petit château... (et si, et si, un Chateau Gicé ??? l'histoire ne le dit pas)
Ensuite, d'un coup d'oeil il avait bien vu que la boîte n'était pas tout à fait vide, il a donc pris les bases et a superposé dans tous les sens les solides et les planches des bases...

Monsieur R étant encore très réceptif et concentré, la Châtelaine lui a demandé s'il connaissait le nom de quelques solides, mais aucun terme précis n'est ressorti.
1ère leçon en trois temps sur Cône, Sphère et le meilleur et présenté comme étant le nom le plus rigolo des trois : Parallélépipède (et encore, la Châtelaine n'a pas rajouté "rectangle"). Et cela a fait mouche! Le mot lui a beaucoup plu et est resté dans sa mémoire.

Avec sa maman, il a ensuite parcouru le Château à la recherche d'objets ayant ces 3 formes là. Evidemment le parallélépipède l'a emporté.

Ensuite, il a repris feutres et gommettes, et a dessiné des formes géométriques !!! trop marrant...

Une semaine que cette présentation riche a été effectuée, et la boîte (très lourde pour des petits bras) n'a été reprise que le lendemain.

La Châtelaine se pose donc des questions : lui proposer déjà la farine ? ou provoquer une autre leçon en 3 temps ?...

8 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Juste une question à moi qui n'ai pas encore eu la chance de faire la formation (avril 2010, ça arrive !!!) : il me semblait qu'on ne devait commencer à introduire du vocabulaire que plus tard, quand l'enfant s'est bien imprégné sensoriellement de chacun des volumes, les a longuement manipulés, empilés, etc...
    Je demande car c'est comme cela que je fais pour mon loulou et peut être que je me trompe et qu'il faudrait que je commence à introduire du vocabulaire (et surtout que je commence par l'apprendre, Libellule si tu passes par là ;-) !!!)...
    Merci pour la réponse à venir !!!
    PS : Désolée pour l'édit, j'avais fait une énorme faute de conjugaison...

    RépondreSupprimer
  3. Oui, maintenant que tu me le dis, je ne m'en souvenais plus... Bon, je ne lui ai donné que trois noms. Et cet aprèm, je n'ai pas résisté, j'ai sorti la farine. Il a adoré... cela fera l'objet d'un petit billet...

    Ah là là, tu vois, même avec les formations, on oublie, on oublie. Et encore, comme j'ai pas mal filmé, çà va, mais sinon, je pense qu'il faudrait faire 3 fois chaque stage avant de tout se souvenir.

    Bon et puis je crois qu'il ne faut pas forcément trop se mettre la pression, on fait comme on peut. Et je suis une grande bavarde, la géométrie j'ai toujours adoré, alors là, c'est plus fort que moi, j'ai même ajouté le mot rectangle au parallélépipède (sinon, c'est incorrect)
    Bonne continuation à toi Charlie !

    RépondreSupprimer
  4. 2p'tits-coeurs22 novembre 2009 à 22:10

    Ah! Le fameux parallélépipède! Ici aussi le mot a fait sensation. Même la petite soeur de 2 ans l'a retenu et appelle tous les solides des "lélépitète". Trop marrant!

    RépondreSupprimer
  5. pour le vocabulaire ça dépend des formations , Libellule et La Loupiotte en ont débattu dans le sujet "les solides géométriques" (justement) sur le forum .
    par contre faire un chateau il me semble que c'est du détournement ... (mais je n'ai pas suivi de formation et débute à peine)
    Juliejulien

    RépondreSupprimer
  6. Eh non, justement, Juliejulien, le château n'est absolument pas du détournement. C'est même quelque chose que l'on propose à l'enfant s'il n'en a pas eu l'idée lui-même (car c'est là l'un des intérêts majeurs du matériel).
    Sinon, pour le vocabulaire, je persiste: à un enfant de 3 ans, laisser le temps de la perception sensorielle avant d'introduire le vocabulaire. Par contre, à un enfant de 4 ans et demi, donner le vocabulaire en 1ère leçon peut contribuer à ranimer l'intérêt pour les solides et l'amener à les manipuler.

    RépondreSupprimer
  7. et voilà, je n'aurai pas dit mieux, merci chère Libellule !

    RépondreSupprimer
  8. autant pour moi ,alors c'est jouer au chevallier (ou au dinosaure) et à la princesse dans le chateau qui aurait été du détournement ?
    après pour le vocabulaire je ne suis pas du tout assez calée pour juger , je me souvenais juste de ce post très interessant c'est pour ça que je me suis permise de le rappeler ici.
    j'attends Noël pour acquerir du materiel sensoriel on verra à ce moment là ...
    Juliejulien

    RépondreSupprimer

jeudi 19 novembre 2009

Les solides bleus

Ahh après l'excitation de la réception du colis, après le temps de réflexion (Cf billet précédent) et après une petite révision (la Châtelaine a vérifié 3 fois chacun de ses DVD, elle était persuadée d'avoir filmé cette présentation, mais non, RIEN, alors elle a compulsé les cours écrits, merci le stage), elle s'est finalement décidée à faire LA présentation des solides géométriques.

Monsieur R a d'abord entamé la séance avec sa boîte bleue (découpage / collage) et quand il a commencé à y montrer un peu moins d'intérêt, la Châtelaine l'a gentiment invité à ranger car elle avait une nouvelle GROSSE boîte à découvrir avec lui (elle a encore une fois joué de ses yeux mystérieux).

Et là, présentation dans les règles de l'art, réceptivité totale de l'enfant : curiosité, palpation des solides, imitation des gestes de la présentation, plaisir du toucher des arrêtes, des surfaces planes ou arrondies, des bouts piquants ou non...

Une fois chaque élément sorti (même avant), il a de lui-même cherché empiler les formes ayant des correspondances, a construit un petit château... (et si, et si, un Chateau Gicé ??? l'histoire ne le dit pas)
Ensuite, d'un coup d'oeil il avait bien vu que la boîte n'était pas tout à fait vide, il a donc pris les bases et a superposé dans tous les sens les solides et les planches des bases...

Monsieur R étant encore très réceptif et concentré, la Châtelaine lui a demandé s'il connaissait le nom de quelques solides, mais aucun terme précis n'est ressorti.
1ère leçon en trois temps sur Cône, Sphère et le meilleur et présenté comme étant le nom le plus rigolo des trois : Parallélépipède (et encore, la Châtelaine n'a pas rajouté "rectangle"). Et cela a fait mouche! Le mot lui a beaucoup plu et est resté dans sa mémoire.

Avec sa maman, il a ensuite parcouru le Château à la recherche d'objets ayant ces 3 formes là. Evidemment le parallélépipède l'a emporté.

Ensuite, il a repris feutres et gommettes, et a dessiné des formes géométriques !!! trop marrant...

Une semaine que cette présentation riche a été effectuée, et la boîte (très lourde pour des petits bras) n'a été reprise que le lendemain.

La Châtelaine se pose donc des questions : lui proposer déjà la farine ? ou provoquer une autre leçon en 3 temps ?...

8 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Juste une question à moi qui n'ai pas encore eu la chance de faire la formation (avril 2010, ça arrive !!!) : il me semblait qu'on ne devait commencer à introduire du vocabulaire que plus tard, quand l'enfant s'est bien imprégné sensoriellement de chacun des volumes, les a longuement manipulés, empilés, etc...
    Je demande car c'est comme cela que je fais pour mon loulou et peut être que je me trompe et qu'il faudrait que je commence à introduire du vocabulaire (et surtout que je commence par l'apprendre, Libellule si tu passes par là ;-) !!!)...
    Merci pour la réponse à venir !!!
    PS : Désolée pour l'édit, j'avais fait une énorme faute de conjugaison...

    RépondreSupprimer
  3. Oui, maintenant que tu me le dis, je ne m'en souvenais plus... Bon, je ne lui ai donné que trois noms. Et cet aprèm, je n'ai pas résisté, j'ai sorti la farine. Il a adoré... cela fera l'objet d'un petit billet...

    Ah là là, tu vois, même avec les formations, on oublie, on oublie. Et encore, comme j'ai pas mal filmé, çà va, mais sinon, je pense qu'il faudrait faire 3 fois chaque stage avant de tout se souvenir.

    Bon et puis je crois qu'il ne faut pas forcément trop se mettre la pression, on fait comme on peut. Et je suis une grande bavarde, la géométrie j'ai toujours adoré, alors là, c'est plus fort que moi, j'ai même ajouté le mot rectangle au parallélépipède (sinon, c'est incorrect)
    Bonne continuation à toi Charlie !

    RépondreSupprimer
  4. 2p'tits-coeurs22 novembre 2009 à 22:10

    Ah! Le fameux parallélépipède! Ici aussi le mot a fait sensation. Même la petite soeur de 2 ans l'a retenu et appelle tous les solides des "lélépitète". Trop marrant!

    RépondreSupprimer
  5. pour le vocabulaire ça dépend des formations , Libellule et La Loupiotte en ont débattu dans le sujet "les solides géométriques" (justement) sur le forum .
    par contre faire un chateau il me semble que c'est du détournement ... (mais je n'ai pas suivi de formation et débute à peine)
    Juliejulien

    RépondreSupprimer
  6. Eh non, justement, Juliejulien, le château n'est absolument pas du détournement. C'est même quelque chose que l'on propose à l'enfant s'il n'en a pas eu l'idée lui-même (car c'est là l'un des intérêts majeurs du matériel).
    Sinon, pour le vocabulaire, je persiste: à un enfant de 3 ans, laisser le temps de la perception sensorielle avant d'introduire le vocabulaire. Par contre, à un enfant de 4 ans et demi, donner le vocabulaire en 1ère leçon peut contribuer à ranimer l'intérêt pour les solides et l'amener à les manipuler.

    RépondreSupprimer
  7. et voilà, je n'aurai pas dit mieux, merci chère Libellule !

    RépondreSupprimer
  8. autant pour moi ,alors c'est jouer au chevallier (ou au dinosaure) et à la princesse dans le chateau qui aurait été du détournement ?
    après pour le vocabulaire je ne suis pas du tout assez calée pour juger , je me souvenais juste de ce post très interessant c'est pour ça que je me suis permise de le rappeler ici.
    j'attends Noël pour acquerir du materiel sensoriel on verra à ce moment là ...
    Juliejulien

    RépondreSupprimer